Mariage de C&P à la cathédrale de Moulins

Les préparatifs

Avant les cérémonies, les futurs mariés se préparèrent tranquillement dans les magnifiques chambres de leur maison, décorées d’or et de pourpre. La maman de la future mariée l’aide à mettre sa robe rayonnante toute blanche, composée de deux robes différentes superposées. La partie arrière de la robe de mariage est en effet assez compliquée à fermer pour la personne qui porte la robe. On apporta à la future mariée un magnifique bouquet de fleurs blanches. Elle enfila néanmoins elle-même ses souliers à hauts talons. Elle préféra se maquiller toute seule avant la cérémonie, un moment de calme avant d’entamer cette journée exceptionnelle. Elle en profite également pour rédiger un texte pour la cérémonie, pour exprimer ce qu’elle ressentait.
La famille du marié aida à son tour le futur marié à s’habiller de son costume de la meilleure manière, le cadre est magnifique et les futurs époux aussi.

Cérémonie religieuse à la Cathédrale de Moulins

Le mariage religieux se déroulait dans le cadre de la magnifique cathédrale néo-gothique de Moulins, une cathédrale inspirée principalement par le gothique flamboyant du quinzième siècle, mais qui fut toutefois construite également au dix-neuvième siècle. Cette cathédrale présente toutefois des flèches et une nef en calcaire blanc influencés par le style gothique du treizième siècle. Un triptyque attribué au maître flamand Jean Hey est également présent dans la Cathédrale. Cet oeuvre de 1502 se situe à la croisée du gothique tardif et du début de la Renaissance.

Le mariage à Moulins

Le mariage se déroulait dans la ville de Moulins, une ville légèrement vallonnée située en Auvergne. Elle est la préfecture du département de l’Allier. La rivière sauvage de l’Allier s’écoule à l’ouest de cette ville, dont l’histoire fut marquée par les Ducs de Bourbon et dont l’un serait, selon la légende, à l’origine de la création de la ville, après être tombé amoureux d’une meunière. Une perspective historique qui fait de ce village un lieu idéal pour un mariage. Les mariés se déplaçaient en coccinelle cabriolet grise métallisée. La famille et les témoins accompagnèrent les futurs époux jusque devant l’autel. Le sourire des mariés était difficilement dissimulable, après que le prêtre les ait bénis. À la sortie de l’église sous les pétales de fleurs blanches, le marié porta sa nouvelle épouse dans ses bras pour la conduire jusqu’à la coccinelle qui devait les mener à la réception au château d’Azy.

Présentation du Château d’Azy

Le Château d’Azy fut construit vers la moitié du dix-neuvième siècle par le Comte Denis Benoilt d’Azy. Ce château est situé entre Saint-Bénin et Ixeure. Son architecture, influencée par le style du début de la Renaissance, est proche de celle du Palais Ducal de Nevers. Le Comte d’Azy était un riche industriel, également actif dans le domaine politique. Il contribua énormément au développement économique et industriel de son siècle, ainsi qu’au développement de l’agriculture, le Château est en effet situé au milieu d’un vaste domaine agricole. Il accueillit de nombreux philosophes et artistes, tels que Chopin, Montalembert ou Winterhalter. Ce fut également le lieu où les premières lois sociales ouvrières furent élaborées, pour être présentées devant la Chambre.

La réception de mariage

Avant le dîner à proprement parler, les nouveaux mariés se promenèrent dans le jardin du château pour une séance photo autour d’une petite maison construite au milieu du jardin, pour témoigner de leur nouvelle union. Le marié porta à nouveau son épouse dans les bras, pendant que le dîner et les invités les attendaient. Le cadre du château était tout à fait somptueux. La famille put partager du champagne au son de la trompette pendant le cocktail, tout en dégustant des petits fours. Pendant le dîner, les mariés furent acclamés et ils prirent la parole pour exprimer leurs émotions. Une projection d’images racontait aussi leur histoire aux invités. Une soirée dansante arrosée put ensuite avoir lieu, où tous les invités, ainsi que les jeunes mariés, s’amusèrent beaucoup.